Vivre à Franconville

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Finances de la commune : un enfumage permanent pour cacher une réalité beaucoup moins avouable !

Réponse

Tribune publiée dans le journal municipal de septembre 2017

Le 22 juin dernier, le conseil municipal a débattu du compte administratif 2016 qui porte sur l’exécution du budget municipal 2016. Malgré l’autosatisfaction affichée par les élus de la majorité, la lecture attentive du compte administratif appelle de sérieuses critiques.

Des baisses du budget de fonctionnement qui n’en sont pas. La majorité municipale affiche une baisse des dépenses de fonctionnement de 50 millions d’€ en 2013 à 45 millions d’€ en 2016. Mais elle ne précise pas que près de la moitié de ces baisses correspondent à des transferts de compétences à l’agglomération, qui en contrepartie diminue ses reversements financiers à la commune. Donc, ce qui est présenté de manière malhonnête comme une baisse de 5 millions d’€ n’est en fait qu’une baisse de 2,8 millions, soit une baisse moyenne annuelle de 1,9 % des dépenses de fonctionnement. Un peu de modestie…

Un résultat financier trompeur ! De même, la majorité municipale pérore avec un résultat financier de 6 millions d’€ pour l’année 2016. Présenter le résultat financier à hauteur de 6 millions d’€ alors que la municipalité n’a réalisé qu’1,5 millions d’€ d’investissement pour 4,2 millions d’€ prévus, soit 2,7 millions d’€ d’abandons de dépenses, est une escroquerie. À cela, il faut ajouter des recettes exceptionnelles pour un montant de 1,5 millions d’€. Ainsi, le résultat 2016 est ramené à 1,8 millions d’€. Encore un peu de modestie…

Un désinvestissement massif dont les Franconvillois paieront durablement la facture. Et c’est sans doute cela le plus grave. Cette situation budgétaire peu reluisante conduit la majorité municipale à désinvestir très fortement depuis trois ans. Pour mesurer les conséquences d’une telle politique, une simple comparaison : entre 2014 et 2017, les dépenses d’équipement de la commune n’ont été que de 9 millions d’€, alors qu’une commune française de notre taille a dépensé en moyenne près de 30 millions sur la même période. Les Franconvillois paieront la facture de ce retard accumulé.


Voir aussi

Réponse

Une TRÈS chère bonne année 2018 !

Tribune publiée dans le journal municipal de février 2018 Le samedi 13 janvier dernier, les vœux du nouveau maire de Franconville étaient organisés à 19h00 au CSL. Nous y étions présents, afin de...

Lire la suite

Vivre à Franconville - Décembre 2017 - Parcelles Arline

À Franconville, c’est Bouygues-Immobilier qui décide … ?!

Télécharger (PDF) Madame, Monsieur, Chers Franconvillois, Le 11 décembre 2017, la majorité municipale a voté la cession de terrains municipaux à Bouygues pour la construction de 186 à 264 logements...

Lire la suite