Vivre à Franconville

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Démagogie fiscale : les élections municipales approchent …

Réponse

Tribune publiée dans le journal municipal d'avril 2018

Le Parisien-Val-d’Oise, la Gazette du Val-d’Oise, le journal municipal … c’est avec tambours et trompettes que le nouveau désigné-maire a annoncé vouloir baisser les impôts en 2019, avec comme argument massue « le poids de la fiscalité locale à Franconville qui serait écrasante » ! À croire que Xavier Melki est un « perdreau de l’année » et qu’il n’a jamais participé aux affaires municipales.

Rappelons simplement à Xavier Melki que le meilleur moyen pour baisser les impôts, c’est de ne pas les augmenter. Pourtant, c’est bien lui, avec ses collègues de la majorité, qui a voté les hausses d’impôts locaux en 2014 (+5%) et 2016 (+3%).

Rappelons également à X. Melki qu’il est « Monsieur Stationnement Payant », car c’est bien lui qui a initié ce système coûteux, qui contribue à taxer toujours plus les automobilistes, mais surtout à faire pleuvoir les contraventions. Un chiffre : en 2016, les services de la ville avaient procédé à 8 100 verbalisations alors qu’en 2017, ce ne sont pas moins de 18 500 procès-verbaux qui ont été établis, soit plus du double. Une belle « machine à cash » qui rapportera 380 000 € en 2018 !

Rappelons enfin à X. Melki que la municipalité a procédé à des augmentations de tarifs depuis 2014 en dehors de toute proportion. Les tarifs des accueils de loisirs ont augmenté de plus de 10% depuis le 1er janvier 2015, alors que l’inflation sur la même période s’élève à 1,2%. Une belle manière encore de faire les poches des familles.


Voir aussi

Réponse

Retour sur le conseil municipal du 24 mai

Tribune publiée dans le journal municipal de juillet-août 2018 2. Avenant n° 2 au règlement intérieur du conseil municipal. Nous votons CONTRE. En effet, cet avenant attribue à la tribune de notre...

Lire la suite

Réponse

Stationnement payant : « machine à cash et racket municipal » !

Tribune publiée dans le journal municipal de juin 2018 Mis en œuvre depuis deux ans, le stationnement payant devait être une solution efficace pour soulager les problèmes de stationnement devenus...

Lire la suite